Cisco, l'ubiqüité, le rêve, et la réalité...

Publié le par blog-high-tech

Les plus fidèles d'entre vous se souviennent encore d'un Plein Ecran spécial, qui date d'octobre dernier, une émission entièrement tournée en Californie, à San José, dans les labos de Cisco , le géant des réseaux, où l'on a pu voir ce que la téléphonie sur IP, l'explosion des réseaux de données mobiles et le futur "Internet des objets" allait pouvoir apporter à notre quotidien... Un bon souvenir de tournage, et de bien belles images.

La seule chose que vous avez raté (à part le soleil de la Californie, toujours agréable quand il fait gris à Paris), s'est passé hors de la présence des caméras. John Chambers , le (j'ai envie de dire sémillant, mais c'est encore trop faible) P-DG de Cisco, nous avait accueilli avec quelques autres journalistes français, pour un tour d'horizon de son marché.

En 30 mn, nous avions eu droit à un discours très rôdé sur la convergence des réseaux, et sa vision du futur. Un "pep talk" très énergique, très volontariste, et très imagé, où le patron du N°1 des réseaux peignait un futur de connectivité, de simplicité, et d'ubiqüité, des lendemains qui chantent où nos outils de travail numériques, nos logiciels, nos messageries, nos systèmes de téléphonie d'entreprise seraient toujours disponibles, sur n'importe quel appareil, où que l'on soit. Plus de vraie distinction entre le bureau, la maison, et la mobilité, l'important, c'est ce que l'on fait, pas l'endroit où on le fait.

Chambers, qui finit sa démonstration par une formule qui m'est restée: "Vous savez, dans deux ou trois ans, vous n'aurez même plus besoin de venir nous voir, on pourra faire ces rencontres plus souvent, mais virtuellement, en visio-conférence avec des outils de collaboration en temps réel."

Ca, c'est la promesse, le rêve, l'ubiqüité... l'abolition, sinon du temps, du moins de l'espace.

Malheureusement, comme souvent, la réalité n'est pas à la hauteur de nos rêves. La réalité, on la retrouve dans un excellent papier de Newsweek , sur les "extreme commuters" , ces américains qui, en nombre croissant, passent de plus en plus de temps sur la route pour couvrir la distance qui sépare la maison du boulot.

L'article "Inside The Lives Of Extreme Commuters": http://www.msnbc.msn.com/id/12 438812/site/newsweek

Des distances, comment dire, à l'échelle de l'Amérique: deux chiffres, pour se rendre compte de l'état délirant des choses: plus de dix millions d'américains ont aujourd'hui un trajet domicile-travail de plus d'une heure en voiture , à l'aller comme au retour. Pendant ce temps, à Los Angeles, plus de la moitié de la population se lève avant 6h00 , pour éviter ou raccourcir les embouteillages.

Dans le lot de ces forçats du volant, Newsweek a même trouvé un recordman. Il s'appelle Dave Givens, il a 46 ans, et tous les matins, depuis 1989, il prend sa voiture pour couvrir les 300 kilomètres qui le séparent de son bureau . Sept heures de voiture par jour, le prix à payer pour habiter au bord du parc national de Yosemite, quand on travaille dans la Silicon Valley. Vous l'aviez deviné, Dave travaille... chez Cisco. Lui n'a pas du entendre le rêve bleu du "pep talk" de son patron. Note à John Chambers: le dire, c'est bien, le faire, c'est mieux, et le télétravail, ça doit avoir du bon...

Cédric I.

P.S.: Humour un peu noir: au milieu du papier de Newsweek, on trouve une pub pour... un GPS. Forcément...

Publié dans bloghightech

Commenter cet article

phentermine online 14/05/2007 10:58

gwq3wmi-v5lwh2i-tw6qa92c-0 phentermine
http://education.boisestate.edu/ldubert/_disc541/000002c3.htm#1
[url=http://facweb.cs.depaul.edu/ldettori/TEACHING/AY01-02/SPRING/ECT270/NewsGroup/_270News/00004fd4.htm#3]casino slots[/url]
[url]http://tinyurl.com/3a8hxm#4[/url]

poker games 19/04/2007 21:52

order viagra online 19/04/2007 16:28

cheap auto insurance 20/02/2007 11:03

m7dl7zc-flla5do-tw6qa92c-0 mortgage calculator
http://home.earthlink.net/~debtcons/#1
[url=http://flingk.com/5laolvb#3]cheap auto insurance[/url]
[url]http://megasearch.sblog.cz/2007/02/15/4#4[/url]