Les couacs des DRM

Publié le par blog-high-tech

2007 pourrait être l'année de remise en question des DRM, ces petits bouts de programmes censés protéger les contenus numériques contre la copie, qui servent surtout à nous dicter ce qu'on peut faire ou non avec ce qu'on a acheté et qui de plus en plus souvent, nous gênent dans notre utilisation.

Ce week-end, Michael Gartenberg a ainsi voulu profiter de Unbox, le nouveau service de vidéo d'Amazon. Il paye 1,99$ pour télécharger un épisode de Star Trek, lance le téléchargement... rien ne se passe. Il attend un quart d'heure, toujours rien. Il clique sur le lien "en cas de problème", et là, le système lui explique qu'il a déjà utilisé tous les visionnages autorisés par sa licence (et donc son DRM) : s'il veut regarder son épisode, il lui faut le racheter.

C'est rageant. Et ça fait du bruit : Michael Gartenberg et analyste chez Jupiter Research, l'une des entreprises d'analyse les plus puissantes aux Etats-Unis, et s'est empressé de raconter sa mésaventure sur son blog.

http://weblogs.jupiterresearch.com/analysts/gartenberg/archives/017016.html

En France, c'est Jérome Colombain, journaliste chez France Info, qui s'est fait le hérault de la lutte anti-DRM. Il s'est acheté un nouvel ordinateur, a transféré les morceaux qu'il avait acheté, mais impossible de les lire, faute de licence. Et pour transférer les dites licences, c'est la croix et la bannière. Il a fini par réussir. Mais c'était sans compter les mises à jour de Windows Media Player : en installant la version 11 du lecteur, il a de nouveau perdu ses licences.

http://www.jerome.colombain.com/article.php3?id_article=53

http://www.jerome.colombain.com/article.php3?id_article=69

"Allez donc expliquer à une gamine de 3 ans que la musique est bien là, sur l’ordinateur de papa, mais qu’il n’est pas possible de l’écouter parce qu’un méchant programme l’interdit car il croit que le PC de papa n’est pas vraiment le PC de papa...", raconte-t-il sur son blog, avant de conclure : "J’ai comme l’impression qu’il y un truc qui n’est pas encore tout à fait au point dans cette histoire de DRM...".

C'est peu de le dire.

Christophe Abric

Photo Marc Nozell sur Flickr

Publié dans bloghightech

Commenter cet article