Quand l'argent du libre affole...

Publié le par blog-high-tech

C'est assez surprenant, un peu gênant parfois, de voir à quel point le fait même que le logiciel libre puisse gagner de l'argent semble faire des noeuds au cerveau de certains bloggeurs.

L'histoire commence avec le papier de Jérôme Bouteiller dans Neteconomie, où il explique comment la Fondation Mozilla (l'association qui gère Firefox) serait à la tête d'une cagnotte de 50 millions de dollars, tirée de contributions des sites (Google, eBay, Amazon, etc.) qui sont dans la barre de recherche de Firefox.

L'info est intéressante, la question est d'ailleurs revenue dans Plein Ecran, dans la bouche d'Emmanuel Paquette quand il demandait à Tristan Nitot, le président de Mozilla Europe, comment une fondation s'accomodait de tel revenus. (Cliquez ici et avancez à huit minutes quinze pour revoir l'échange).

Apparemment, beaucoup n'ont pas vu l'émission (on ne leur en voudra pas, malgré nos efforts, Plein Ecran n'est pas encore le nombril du monde numérique, on y travaille), témoin, les échanges sur le blog de Jérémie Berrebi, dont, honnêtement, certains tiennent soit de l'ignorance crasse, soit de la plus parfaite mauvaise foi.

Je vous la fais courte: "Houuu ! Mozilla c'est des pourris, ils font fortune sur le dos des développeurs de Firefox qui bossent pour pas un rond. Ils ont qu'à bosser pour du pognon, comme tout le monde." Ok, c'est un raccourci, mais allez voir pour vous même, il est honnête.

Parmi les intervenants les plus vocaux, Julien Codorniou, qui travaille chez Microsoft et ne s'en cache pas. Dans ses commentaires, Codorniou s'emmêle un peu dans ses notes, en affirmant que Firefox installe la Google Toolbar, et rapporte donc pas mal d'argent à Google. Vérification faite, le seul Firefox qui fasse une chose pareille, c'est celui... que distribue Google. Codorniou qui tape fort, en comparant l'argent de la Fondation Mozilla au scandale de l'ARC. Je serais Jeremie Berrebi, si je voulais rendre service à Julien Codorniou, je ferais disparaître le commentaire du blog. On a déjà fini devant un juge pour moins que çà. D'autant que le bougre enfonce le clou sur son blog, et sans trop de nuances.

En même temps, on n'est jamais que le produit de son environnement, et en ce sens, les commentaires de notre Microsoftee ne font que refléter la ligne du parti. On se souvient avec un sourire nostalgique qu'en d'autres temps, l'actuel patron de Microsoft, Steve Ballmer (qui est doué en tout, sauf en précautions oratoires), avait comparé le logiciel libre au communisme, voire même à un cancer. Ce que Julien Codorniou a surtout oublié, c'est que, quelle que soit son honnêteté intellectuelle sur la question, la source même de son salaire disqualifie son opinion. C'est frustrant, mais c'est ainsi. Si je me mettais soudain à écrire que les chaînes d'info de la TNT ne valent pas un clou, on se demanderait d'abord d'où je viens, et c'est à travers cette grille de lecture que l'on jugerait mes propos.

Ce qui m'ennuie, c'est que dans cette histoire, beaucoup semblent s'être fait une opinion sans s'encombrer des faits. Dommage, d'autant que Mozilla est très clair, et assez transparent sur son organisation. Sur son site, on trouve de pleines pages d'explication sur le pourquoi de la séparation de la fondation et de la société Mozilla. Encore une fois, je vous la fais rapide. Mozilla, la société, appartient à 100% à Mozilla, la fondation. Elle n'a pas d'actionnaires privés, elle ne distribue pas de stock-options. Bref, je suis prêt à considérer toute preuve du contraire, mais j'ai tendance à croire les explications de Tristan Nitot, quand il explique que l'argent sert à financer le développement, la diffusion de Firefox, et que le premier but de l'organisation de Mozilla consiste à garantir sa liberté.

Surtout, ceux qui reprochent sa cagnotte à Mozilla semblent croire fermement que dire d'un logiciel qu'il est "libre" doit vouloir dire que personne ne doit jamais au grand jamais gagner le moindre sou avec. Des sociétés qui gagnent de l'argent avec du logiciel libre, il y en a, beaucoup, des cotées en bourse même, des très grosses aussi. Quand IBM installe du Linux à tour de bras, ce n'est pas de la philanthropie, ils ne signent pas leurs contrats le poing levé et en criant "fight the power", mais en costard bleu nuit, avec des chemises blanches. Ca se passe comme çà, chez IBM.

Donc, de grâce, pour le coup de la vierge effarouchée par une association qui gagne moins d'un dollar par logiciel installé, vous repasserez...

Cédric I.

P.S.: Pour référence, un article très clair, en français, sur les nuances entre "logiciel libre" et "logiciel gratuit", qui explique le modèle du libre bien mieux que je ne saurais le faire.

Publié dans bloghightech

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sallywnf 24/12/2007 02:29

Yo! diazepam

Rogervxv 23/12/2007 22:59

Yo! phentermine

Tarajrk 23/12/2007 15:38

Hi! buy levitra cheap cialis buy soma buy valium buy viagra meridia

Royxri 23/12/2007 13:42

Yo! diazepam tramadol buy valium cheap ambien cheap viagra cheap xanax viagra ultram cheap viagra phentermine

Bryanhya 23/12/2007 11:52

Yo! xanax viagra ambien viagra levitra phentermine cialis cialis viagra xanax