Damien Givelet
 
Cédric Ingrand
Pascal Boulanger
 

Dimanche 27 janvier 7 27 /01 /Jan 00:00

[Note mise à jour le 27/01 à 14h30]

Difficile d'échapper sur le web à l'affaire de la semaine (ou du siècle, si vous travaillez dans une banque). Une affaire qui fait phosphorer les bloggeurs, et si l'on sonde les blogosphère, soyons clairs, la grande majorité n'y croit pas.

Fred Destin, un capital-risqueur, pose bien dans une note - en anglais - les questions qui défient l'entendement. Michel-Edouard Leclerc n'y croit pas, lui non plus... en tout cas, il aimerait bien comprendre "où est le loup", venant d'une banque dont il est d'ailleurs un client...

Tristan Nitot, lui, republie sur son blog un texte trouvé sur le web, transcription imaginaire du dernier comité de direction de la banque. Evidemment, c'est de la caricature, mais guère plus que le portrait du trader que l'on nous sert aujourd'hui. Comme le relève Jérôme Perani, la surenchère des mots ("être fragile... sans génie particulier... escroc... fraudeur...", et même "terroriste" dans la bouche de son patron) en fait un peu trop, à se demander comment ce sombre personnage a pu se faire embaucher avec un tel bagage...

Perani, qui fait pour le coup un vrai travail de journaliste, en se demandant d'où viennent toutes ces informations, ces photos qui font surface. Lui retrace une chronologie des publications où toutes ces infos "privilégiées" viendraient d'une même gorge profonde. Il pense d'ailleurs avoir trouvé la source: Jim Profit, ce génial personnage (de fiction), stratège manipulateur et psychopathe, anti-héros de la série qui porte son nom (et dont je ne saurais jamais trop vous conseiller d'aller acheter le coffret DVD).

Sa note pose beaucoup de questions, je n'en poserai qu'une: d'où vient la photo de Jérôme Kerviel que l'on trouve en tête de cet article du Figaro ? Une photo de fête qui ressemble à tout sauf à une photo de presse, une photo portée au crédit de Jean-Christophe Marmara, reporter-photographe au Figaro. Soit ce garçon écume les fêtes du monde de la finance et collectionne des clichés qui n'ont aucune valeur d'actualité (pour le jour où... auquel cas, quel flair !), soit le cliché vient d'ailleurs, et quoiqu'il en soit, il aurait mérité d'être sourcé et daté. [Mis à jour: Le Monde nous apprend aujourd'hui que la photo aurait été donnée au Figaro par une tante de Jérôme Kerviel. Pourquoi alors la mettre au crédit d'un photographe maison ?]

Et puis il y a les explications techniques, celles qui font de Kerviel un "petit génie de l'informatique", qui aurait gardé les mots de passe qu'il détenait alors qu'il faisait du "back office", et qu'il surveillait justement les opérations des traders. Des mots de passe qui lui auraient depuis servi à masquer ses malversations supposées. Et là, de deux choses l'une: soit ces mots de passe n'ont pas été changés depuis l'époque lointaine où Kerviel les détenait - un degré d'insécurité informatique qui tiendrait de l'aveu d'incompétence crasse, surtout dans un métier aussi surveillé/régulé - soit la vérité est ailleurs.

Notons quand même que plusieurs bloggeurs ne croient pas scénario du bouc émissaire... Parmi ceux-là, Pierre Chappaz, qui cite une note du blog Duo&Co. Une note dont l'auteur a des contacts à l'intérieur de la banque, qui lui racontent ce qu'ils savent et ce qu'ils pensent de l'affaire. C'est anonyme, mais c'est détaillé, et plutôt documenté. A vous de juger (en attendant qu'un juge, un vrai, ne le fasse) de l'innocence ou de la culpabilité de l'accusé Kerviel.

Pauvre Jérôme Kerviel, qui sur Facebook n'a plus qu'un ami, un seul. Un ami qui travaille à la Société Générale d'ailleurs. Ca doit être comme çà que l'on reconnaît ses vrais amis... A défaut, il pourra s'en faire de nouveaux sur Wikipedia.

Allez, pour finir sur un sourire, la vidéo du week-end...

 

Par blog-high-tech - Publié dans : bloghightech
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés