Tiananmen, pas si libre...

Publié le par blog-high-tech

Les premières images du Plein Ecran de cette semaine (que je vous recommande fort chaudement, elles sont ici: http://tf1.lci.fr/infos/podcast/pleinecran/0,,3801740,00-plein-ecran-mars-2008-assaut-web-chinois-suite-.html) sont aussi les dernières que l'on a tourné à Pékin. C'est comme çà, en télé, les "plateaux", c'est ce qu'on tourne quand on a fini tout le reste (ne serait-ce qu'histoire de savoir ce que l'on va y dire). Ce plateau là ne dit pas tout... si j'y dis bien que les tournages sur Tiananmen ont été libéralisés du fait des J.O., il manque quelques infos de "background".

D'abord, une présence policière impressionnante. Si la place est très surveillée (et pas que pour des raisons "politiques", c'est l'endroit le plus touristique de la ville, de Chine même), ce jour-là, c'était la totale, et pour cause: dans le Palais du Peuple, de l'autre côté de l'avenue, le Parti était en plein congrès. D'où des cordons de policier pour accéder à la porte du Sud, que l'on voit derrière moi... "Bonjour, vous venez d'où ?"... "Ah, de France, très bien !"... "Vous faites un sujet sur les J.O. ?" Croyant benoîtement que c'était là l'étendue des contrôles, nous avons tourné quelques plans, puis le plateau d'ouverture de Plein Ecran... A la fin, la caméra à peine coupée, un autre policier, semblant nettement moins commode, marche droit sur nous, le doigt pointé... Il semble en conversation avec quelqu'un au téléphone "Passport ?". J'offre mon badge LCI... évidemment nous n'avons pas d'autorisation de tournage. Pas malin, çà... Suivent 40 très longues secondes où notre nouvel ami sourcilleux s'époumonne au téléphone, l'air pas ravi... On garde le sourire, sans en mener trop large. Pas forcément à l'idée de passer quelques heures dans une cellule, mais de peur de perdre les cassettes, tout le tournages des deux émissions sur le web chinois. L'humeur de notre agent ne s'améliore pas, il raccroche, le sourcil froncé, me rend mon badge, et fait un geste du revers de la main, qui se traduit universellement par "cassez-vous". Inutile de dire que l'on n'a pas argumenté, et que l'on est sorti de la place par le chemin le plus court, en remettant la caméra dans son sac, et en guettant le premier taxi disponible...

Voilà pour le "background"... Quoique, au visionnage, on voit clairement le mini-défilé des militaires qui me passent dans le dos (au moment même où je raconte que Tiananmen est devenu open-bar pour les télés). Comme "background", on ne fait pas mieux... Allez, aujourd'hui, destination Shanghai...

Publié dans bloghightech

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

la.Semaine.du.Marketing.Sportif. | la.S.M.S. 05/05/2008 21:52

Sympa de connaître l'envers du décor ! Merci pour ce petit récit. Mais es-tu sur que la suite de ce périple en asie sera plus tranquille ?!
Bonne continuation.

Sylvain 29/04/2008 23:04

Cedric Ingrand surtout n'ésité pas à dire à vos collégues de LCI qu'il est strictement impossible de violer une personne dans GTA .... ... les média qui n'y connaisse rien comme LCI ne devrai pas parler de jeux vidéo aprés FRANCE 2 et son l'amentable reportage sur les suicides colléctif au japon ... aprés Denisot et ces commentaires " POLAYMIQUE" maintenant c'est LCI est la désinformation !
deja qu'en politique vous etes complétement nul mais en jeux vidéo vous etes en dessous de tout ...
 

marco 29/04/2008 18:31

Bonjour,
Désolé si ça n'a pas de rapport avec le sujet, mais merci d'avoir défendu GTA 4 ...

blauesauser 04/04/2008 01:57

Y a til un milieu du blog chinois avec des stars ?